Carnages

Carnages de Maxime CHATTAM

Présentation de l'éditeur

À présent le mal se répandait dans la ville.

Il allait éclater au grand jour dans un avenir proche.

Et tuer, encore et encore.









Les premières lignes

L'établissement ressemblait à un golem de pierre agenouillé, des tentacules à la place des bras s'étalant entre des flaques de bitume et des nappes d'herbe. La nuit n'etait pas encore dissipée si bien qu'un halo jaune irradiait de ses entrailles, des yeux de lumière s'ouvraient depuis les plaies rectangulaires de sa peau minérale.

Le lycée était assis là, derrière un drapeau agité par le vent d'automne et la 120è Rue au ballet incessant de phares blancs et rouges comme autant de globules alimentant les veines d'un système.

Informations détaillées



Commentaires

Lolo

- 27-11-2009 - 13h12

Depuis le temps que j'entendais parler de Carnages, j'ai enfin pu me le procurer.

Merci pour cette réédition !

Et j'espère que l'attente n'aura pas été vaine ;)

Catherine

- 03-12-2009 - 11h56

Maxime Chattam + Une tuerie dans un lycée = un bon bouquin ! :D

Pas déçu de celui-là, même si on est plus habitué aux pavé de plus de 300 pages mais le style "nouvelles" lui va bien aussi.

Cath.

Bailly rémi

- 30-12-2010 - 02h53

Salutations fans de Chattam !

Je viens de le recevoir comme cadeau par une amie, qui connaissait ma passion pur Maxime Chattam. En fait il s agit d une réedition de quand date t il ? En tout cas je l ai dévoré en 2 heures (100 pages c est plus une nouvelle) il n y a pas à dire cela se lit trés bien. Petite déception tout de meme j ai résolu l affaire des les 1éres pages j avais soupsonné la bonne personne de plus on tombe tout de meme dans les clichés: fusillades dans les lyçées, groupe néo-nazis il me fait plus penser à une bonne série b ce roman par rapport à ce que Maxime a pu écrire aupparavent. Cependant en 100 pages il ne faut pas s attendre à des miracles il faut le lire comme il se doit je le comparerais à un film d action américain on sait à quoi s attendre de l action il ne faut pas trop y réflechir en fait on en a pour son argent. Malgré mes critiques je vous l ai dit je l ai lu d une traite. Mais ce roman ne serait il pas une commande imposé par l éditeur ? Car pour avoir lu tes autres romans Maxime d habitude tu travailles beaucoup plus la psychologie des personnages ainsi que l intrigue !!! Je reste sur ma faim. M enfin cela ne m empechera pas d acheter tes prochains romans. Bonne continuation.

Bye les amis.

vivier jessica

- 08-12-2011 - 00h23

Cet ouvrage est tellement bien ficelé que pour ma part j'ai eu l'impression d'être spectatrice et non lectrice, une écriture tellement nette et agréable que l'on a l'impression de vivre dans le bouquin.
Je me suis surprise à maintes reprise à retenir ma respiration pendant quelques lignes. C'est un livre qui tient en haleine du début à la fin, avec des personnages attachant et un sénario plus que captivant.
Sensation que l'on retrouve dans la plupart des "chattam" mais celui ci m'a particulièrement marquée. Sans doute parce qu'il était mon premier de la sagga des roman de maxime mais aussi parce que peu d'auteur que j'ai pu lire on cette "délicatesse" ou ce sens du détail qui fait qu'on vit le livre, on ne le lit pas.
Pour moi la plupart des ouvrages signés Chattam sont une sorte de drogue à laquelle il est difficile de trouver un soeuvrage.
Faut continuer comme ça c'est sur...

chaussures louboutin

- 09-10-2013 - 15h26

Mais n’y a-t-il pas de points d’interrogation?
chaussures louboutin http://www.mirlclub.com/index.php?main_page=index&cPath=1

khqrxcbhso

- 23-11-2013 - 06h48

hxaqznbyjnf, potieaedio , [url=http://www.ceryhfozku.com/]vxfxosqbwr[/url], http://www.gwbarbfyyl.com/ potieaedio

Nico

- 01-08-2015 - 20h04

Après avoir lu tous ses livres il ne me manquait que celui-ci, passé à la trappe ! Lu en a peine 2 heures... Trop court pour pouvoir profiter pleinement du génie de l'écriture mais une fois de plus pas déçu...
Comment choisir un bon livre? Il suffit que l'auteur soit Maxime Chattam et on est certain de ne pas être déçu...
Alors bravo et vivement le prochain...

Ajouter un commmentaire